Home / Mines et carrières du Vaucluse / Carrières d'ocre de Gargas 15

L'ocre est une roche ferrique composée d'argile pur colorée par un piment d'origine minérale (l'hématite pour l'ocre rouge, la limonite pour la brune, et le goethite pour le jaune).

L'utilisation de l'ocre remonte au Paléolithique dans le pays d'Apt mais c'est en 1785, à Roussillon, village voisin, que débute son exploitation avec Jean-Etienne Astier, 1er fabricant d'ocre. Et ce n'est qu'en 1848, que l'extraction de l'ocre aurait commencé à Gargas. Les premiers moyens d'extraction utilisés n'étaient autre que des outils agricoles et artisanaux. De même le transport, vers Marseille, se faisait de façon très rudimentaire dans des couffins à dos de mulets.

L'arrivée du chemin de fer en 1877 va bouleverser cette activité. L'ocre peut être envoyée à Marseille en grande quantité et de là, dans le monde entier. Le commerce s'accroît. Carrières, sites de lavage, usines fleurissent dans toute la région. Plusieurs sociétés se mettent en place, dont la SOF (Société des ocres de France) en 1901 qui réunit bourguignons et vauclusiens. La production augmente jusqu'aux années 1928-1929 avec 40 000 tonnes produites, dont plus de 90% à l'exportation.

La crise économique de 1929 n'épargne pas l'industrie ocrière. Peu à peu, les marchés étrangers se ferment. En 1938, la production d'ocres a diminué de moitié. La seconde guerre mondiale lui sera fatale. Les carrières, les usines ferment...En 1971, la production n'est plus que de 1000 tonnes et la SOF est au bord de la faillite quand elle est rachetée en 1974 par G.Guigou. Aujourd'hui, ventes et exportations sont en croissance régulière avec 1300 tonnes annuelles. Les travailleurs de l'ocre sont toujours à Gargas. (Documentation "minedebruoux.fr").

Total hits: 2539389
Most recent 10 minutes hits: 5
Current hour hits: 37
Yesterday hits: 579
Last 24 hours visitors: 32
Current hour visitors: 4
Recent guest(s): 1