Home / Mines et carrières de Haute-Savoie / Mine de calcaire asphaltique BOU 22

Certaines roches sédimentaires, des calcaires, de la molasse peuvent être imprégnés d’hydrocarbures et contenir de 4 à 9% de bitume ou “huile de schiste”. L'asphalte est donc une roche calcaire imprégnée de bitume naturel. Soit l'huile bitumineuse est récupérée pour servir dans l'industrie cosmétique ou pharmaceutique (mine d'Orbagnoux dans l'Ain) soit l'asphalte est mélangé à d’autres produits (goudrons, poudre d’asphalte) pour produire des pavés (lithophalt) servant à couvrir les chaussées ou les trottoirs des villes comme à Annecy. La proportion est d'environ 3500 kilos de poudre d'asphalte pour 300 kilos de bitume. Le produit sous forme de pains de mastic de 25 kilos sert également dans l'étanchéité des toitures, des murs, des terrasses, des trottoirs, des ponts, des cuvelages, des réservoirs, etc. Il était transporté dans des citernes chauffées et étendu à chaud. C'est également un bon isolant acoustique capable d'absorber la trépidation des machines. En dehors de la construction, l'asphalte fut un moment considéré comme un remède universel, bon notamment pour soigner les rhumes, la chute des cheveux (pétrole Hahn), les maladies d'estomac sans oublier les rhumatismes... Par distillation du calcaire asphaltique, il est encore possible d'obtenir du gaz d'éclairage et du pétrole. L’exploitation de cette mine s’est fait par chambre et piliers abandonnés, et l’ensemble à gardé une excellente tenue dans le temps. L’exploitation de cette concession a débuté en 1839 pour se terminer en 1956.
Total hits: 2512514
Most recent 10 minutes hits: 20
Current hour hits: 84
Yesterday hits: 66
Last 24 hours visitors: 26
Current hour visitors: 8
Recent guest(s): 2