Home / Mines et carrières de l'Ain / Carrières de pierre de Surjoux [16]

Ces carrières furent exploitées dès l'époque romaine, en 65 après J.C. Elles connurent leur heure de gloire à partir de 1858, lorsque la ligne de chemin de fer relia Lyon à Genève. Du coté de l'Ain, grâce à une machine à vapeur, on remontait les pierres sur la voie par une cheminée haute de 39 mètres. La dernière demande connue des pierres de Seyssel remonte à 1861-1865 pour la construction de la préfecture et de la maison d'arrêt d'Annecy et enfin du palais de justice de Bonneville. L'architecte de ces travaux était Etienne-Léon-Gabriel Charvet (1830-1916)

Total hits: 2479110
Most recent 10 minutes hits: 38
Current hour hits: 81
Yesterday hits: 439
Last 24 hours visitors: 47
Current hour visitors: 5
Recent guest(s): 1